Je suis d’avis que la Sécu rembourse les billets d’entrée dans les musées

benoit marie lecoin

clochardscelestes

Merci pour le compliment pour le petit texte d'hier soir. Mais ce n'est qu'une simple note d'humeur éphémère vouée à être supprimée incessamment sous peu.

J’avais l’impression que tu étais habité lorsque tu avais écrit ces quelques lignes. C’est pour ma part je pense ce qui me manque cruellement, j’ai l’impression d’être un bon technicien, d’écrire pas trop mal, mais de ne pas être habité; par lassitude sans doute. Ce qui pourrais expliquer pourquoi j’ai tant de mal à me faire publier correctement …  Amitié

BML

100 coups de cœur ! c’est 99 de plus que moi!

(Source : secure.assets)

Dans les années 30 les soins du corps deviennent un « art de vivre », d’incroyables machines ont vu le jour.

Découvrez dans la suite de l’article des inventions tres tendances avec lesquelles le facteur beauté devait certainement étre multiplié par « pas grand chose » …

photo 1 : Ce masque terrifiant inventé dans les années 40 servait à chauffer le visage et la tête

afin de stimuler la circulation du sang et rendre la peau plus douce.

photo 2: Lutter contre les taches de rousseur avec du dioxyde de carbone, un traitement très

populaire dans les années trente.

photo 3: Soins de beauté au salon de Helena Rubinstein en 1940

photo 4: Avant l’invention de la créme solaire au milieu des années 1940, les baigneurs portaient des

vêtements de ce genre pour se protéger du soleil. La cape comporte également des lunettes
de soleil intégrés.

photo 6: Une cagoule dans laquelle la pression atmosphérique est abaissée afin de donner aux clients un teint rosé

photo 7: En 1920 les femmes se débarrassent de leurs rides et autres imperfections en portant des masques de beauté en caoutchouc

photo 8 : Des masques à glaçon, pour garder une peau ferme et jeune

Le masque était très populaire auprès des stars d’Hollywood dans les années quarante 

Le premier Selfie de l’histoire en 1920 par les photographes de la Byron Company (New York).

Sont présents sur la photo : Joseph Byron, Ben Falk, Pirie MacDonald, colonel Marceau et Pop Core.

Allégorie de l’amour selon J.

J. désirait toujours ardemment Clara. Ses prétentions n’étaient plus enfantines, il souhaitait le mariage, il imaginait lui faire l’amour. 

image

Il la voyait nue à ses côtés. Lui ? Timide ! Un grand lit, cet espace horizontal ; une nuit fraîche, où deux amants se blottissent l’un contre l’autre.          Le souffle qui se fait rauque, un baiser posément offert sur des lèvres roses, un autre instant, au moment où l’on en vient aux jeux où le désire monte, quand il n’y a pas d’autres expectatives que des caresses et des friponneries. Et ce réveil, ces draps — marques de mouvements — fripés par les retournements, la fuite amusée… J. qui la prendrait dans ses bras, qui se devine heureux, qui s’espère en érection. Qui la veut troublée par les sursauts de sa poitrine. Tout un univers en soi. Une unité, peut être la seule véritable unité, celle de l’étreinte, avant le jouir quand le sexe pénètre, quand il y a union. (…)

L’océan qu’est la nuit

J’attends, dans ce lit immense, aux draps qui sont des vagues, à mon corps sans cesse bousculé par leurs creux et leurs pics, dans la noirceur de la nuit: c’est l’insomnie pesante, et j’attends! J’ai bien essayé de compter les moutons, l’un deux avait mal à la patte, un autre était trop impétueux, à peine avait il sauté par dessus la barrière qu’il faisait demi-tour et la ressautait en sens inverse. Si bien qu’après peu de temps je me suis perdu dans mon décompte  et j’ai du choisir une solution palliative. La nuit n’est pas pour moi le rouleau compresseur qui broie la lumière, comme si j’explosais un tube de peinture… Elle est peu vaillante, laisse aux étoiles le soin de scintiller dans toute la voie lactée; cette guirlande clignote en circuit fermé. Je ne trouve pas le sommeil, je me plis à tous les rites de l’enfance, j’essai de me souvenir comment je réussissais à m’endormir lorsque je marchais à peine; c’est ma mère qui posais sur mon front blême d’effroi, un baiser endormi. C’est elle qui me régalait d’histoires, elle encore qui me veillait parfois… J’ai laissé les moutons, ils paissent dans l’une des nombreuses prairies de mon imaginaire, quant à ma mère elle n’est plus, c’est seul à présent que je combat le noir

Le vrai luxe du jardinier: laisser fleurir ses légumes…

benoit marie lecoin

Pour être un bon bricoleur: entrainez vous chez les autres!

Benoit Marie lecoin

A selection of beautiful wooden sculptures by Australian artist Paul Kaptein, who guides his thinking by considering the notion of the present moment as a remix of past and future potentialities, and seeks to combine in his work various cultural and temporal trajectories…

Reflection of illusion“, a project from the designer Qi HU and his studio HU Design, created for Printemps in Paris. Some abstract and angular creations entirely made of paper, inspired by the art of origami as well as fantastic creatures of Chinese mythology…

Gainsbourg et tarte au citron meringuée…

J’écoute Gainsbourg, c’est un peu avant qu’il ne mute, c’est encore le temps où sa voix ne s’essouffle guère. Je suis toujours dans cette recherche d’appartement. Le bien immobilier visité hier me plait follement lorsque j’y pense, je me vois déjà dans le jardin, à écrire au soleil au milieu des tulipes et des jonquilles. Seulement il faut attendre la réponse du propriétaire et ne pas s’emballer pareil à  un enfant. LaTulipe est sous la douche, j’entends l’eau qui ricoche sur son corps de violoncelle, elle va émerger de la vapeur, sortir et venir me rejoindre au salon. Nous allons descendre en ville acheter une pâtisserie pour le repas de midi, secrètement je souhaite qu’il reste encore une tarte au citron meringuée 

Lorsque que viendra le temps que je me taise, mon silence sera un cri transperçant

benoit marie lecoin

Tout passe, est c’est con parce que j’aimais bien les hipsters Belin…

benoit marie lecoin

À propos

Soupe dans ma cervelle ou le brouet d'un ex dyslexique espérant tutoyer la muse avec le soucis de se bonifier...

Chaque jour un nouveau texte écrit le jour même (dans son jus),
parfois une photo, parfois autre chose ...

Ou? Un pas à pas, toujours des photographies, ce qui me nourrit au quotidien, mais aussi des extraits du roman que je suis en train d'écrire, une promenade dans ce qui s'agite en moi à partager ou juste pour soi ...